Volume 25, Issue S1 p. 91-107
Original Article

Boom to bust, ashes to (coal) dust: the contested ethics of energy exchanges in a declining US coal market

First published: 12 March 2019
Citations: 14

Abstract

en

This essay explores how rank-and-file producers of energy evaluate the ethics of energy exchanges, which sheds light on some of the unexamined assumptions animating anthropological studies of energy and ethics. Exploring how coal miners experience a massive downturn in Wyoming, the centre of US coal production, reveals differing logics of exchange between the producers and consumers of electricity. Most Americans engage with electricity as consumers through a commodity framework, paying utility companies a fee to purchase kilowatt hours that are abstracted from their productive origins. In contrast, the miners experience energy as more of a gift exchange, keeping in view the network of the ultimate consumers of the coal they produce. These differing logics of exchange entail different ethical obligations in the face of the termination of those relationships as the country moves away from coal-fired electricity, helping to explain the outrage that was felt in ‘coal country’ – an outrage that Donald Trump exploited for political purposes during the 2016 US presidential election.

Abstrait

fr

Grandeur et décadence, cendres et poussière (de charbon) : l’éthique contestée des échanges énergétiques sur le marché du charbon déclinant des États-Unis

Résumé

Le présent article explore la manière dont les producteurs d’énergie « de la base » voient l’éthique des échanges d’énergie. Il met ainsi en lumière quelques idées reçues des études anthropologiques sur l’énergie et l’éthique. En étudiant la perception par les mineurs d'une baisse massive de production dans le Wyoming, cœur de l'exploitation du charbon aux États-Unis, il révèle des logiques de l’échange différentes entre les producteurs et les consommateurs d’électricité. La plupart des Américains consomment l’électricité comme une marchandise, payant à des compagnies productrices des kilowatts-heure qui sont déconnectés de leurs origines productives. En revanche, les mineurs voient davantage l’énergie comme un don/contre-don et gardent à l'esprit le réseau des consommateurs finaux du charbon qu'ils produisent. Ces logiques différentes impliquent des obligations éthiques différentes lorsque ces liens sont rompus par l'abandon des centrales au charbon. Elles contribuent à expliquer le ressentiment du « pays noir », que Donald Trump a su exploiter à des fins politiciennes lors des élections présidentielles de 2016.